La surcharge de travail

Selon le Syndicat canadien de la fonction publique, la surcharge de travail, c’est « une accumulation exagérée de devoirs et de responsabilités pour un seul travailleur, sans que ce dernier ait assez de temps pour s’acquitter de toutes les tâches exigées. Cette surcharge peut donner le sentiment d’être dépassé, d’avoir perdu le contrôle » (SCFP, 2014).  Tu te demandes sûrement quel est le lien entre la définition ci-dessus et la surcharge de travail d’un étudiant. C’est simple, les deux sont semblables puisque les étudiants ont une accumulation de devoirs, d’examens et de projets avec des délais plutôt limités qui engendre un sentiment d’épuisement.

Réalité étudiante 

fille essayant de garde un équilibre pour éviter une surcharge

Il faut savoir bien gérer son temps et ses tâches pour pouvoir garder le rythme afin de ne pas accumuler de retard et crouler sous la montagne de travaux. En effet, la réalité en tant qu’étudiants est que bien souvent, on se sent dépassés par toutes ces tâches et dès qu’on prend une pause, on se sent coupables. Toi aussi, tu as déjà ressenti cette culpabilité alors qu’au fond tu ne faisais que vivre ta vie de jeune étudiant(e), c’est-à-dire socialiser avec tes ami(e)s ? Pourquoi on a cette impression de procrastiner ? Bien parce qu’en tant qu’étudiant(e), nous avons cette pression de performer, alors qu’au fond, être étudiant(e) c’est apprendre, découvrir, être curieux(se) et vivre des expériences. L’important, c’est de savoir garder un juste équilibre entre étude, école et vie sociale. 

Solutions/ Prévention

plan de match pour prévenir une surcharge

Si on perd cet équilibre, cela peut devenir nocif pour notre santé. En effet, si la charge de travail devient trop importante, au point d’avoir envie de pleurer every day, cela peut mener à un épuisement.  Tu risques de te sentir davantage fatigué(e), anxieux(se), ta concentration sera minime et tu seras beaucoup plus irrité(e) et sensible émotivement. 

Quoi faire lorsque tu te sens en surcharge ? Voici quelques solutions et suggestions afin de prévenir un épuisement. 

Arrête-toi
étudiant ayant besoin d'une pause

Premièrement, comme diraient les Spice Girls :« stop right now » ! Arrête-toi, même si c’est seulement pour 5 minutes. Prendre du temps pour soi est crucial pour éviter un épuisement. Effectivement, quand tu prends une pause, tu permets à ton corps de se ressourcer. Tu vas donc revenir plus en forme, plus motivé(e) et plus concentré(e). Alors, arrête de te sentir coupable de prendre une pause, car elles sont bénéfiques pour ta santé physique et mentale. 

Ne pas se comparer
garçon qui se compare

Ne compare pas tes réussites et tes échecs avec les autres. Te comparer aux autres n’est en aucun cas une bonne idée. Tu vas seulement te poser des questions sur ce que tu aurais pu faire de plus et tu risques de t’imposer une plus grosse charge de travail. Tu dois te dire que tout le monde a ses propres difficultés. Peut-être que la personne avec qui tu te compares réussit super bien en chimie, mais pas en Calcul intégral ? Peut-être que cette personne a réussi, car elle a persévéré(e) et a mis tous les efforts nécessaires ? Alors, la prochaine fois, reste focalisé(e) sur tes objectifs et tes réussites et non sur ceux des autres. 

Juste équilibre

Savoir garder un juste équilibre entre école, étude et vie sociale est important pour éviter une surcharge. Pour ce faire, tu peux te créer un horaire avec toutes tes activités, tes examens et tes travaux à remettre afin de mieux gérer ton temps. 

Demander de l’aide
étudiant épuissé ayant besoin d'aide

Quand tu sens que tu es rendu(e) proche d’un épuisement et que tu ne sais plus quoi faire pour y remédier, n’hésite pas à demander de l’aide. Tu peux en parler avec un proche, par exemple, ta famille, tes ami(e)s, un(e) enseignant(e). Il y a aussi des ressources, telles que les services de psychologues qui sont offerts dans les cégeps. Tu peux toujours t’informer auprès de ton école. Sinon, il existe des services pour les jeunes, comme Jeunesse, J’écoute ou Tels-jeunes. Il n’y a rien de honteux à demander de l’aide. Ces personnes sont là pour t’aider, t’écouteret te donner des solutions.

Alors, avant de t’épuiser et de te questionner sur un changement de carrière et devenir influenceur(se), essaye ces conseils ! 

Étudiant épuissé par la surcharge de travail.

Numéros Importants

Téléphone : 1 800 668-6868

Texto : Envoie PARLER au 686868

Tels-jeunes :

Téléphone : 1-800-263-2266

Texto : (514) 600-1002